Petit guide de l’acheteur de traductions

Cherchez-vous à élargir la présence de votre entreprise au marché international ? Dans ce cas, il est dorénavant essentiel que vous vous internationalisiez aussi sur le plan linguistique. Si vous vous adressez à votre nouveau public dans sa propre langue, vous aurez plus de chances de le séduire et de vous implanter avec succès. Pour cela, il vous faut traduire, entre autres, vos brochures, votre site Web, votre blog, et même votre communication sur les réseaux sociaux !

Pour une communication internationale réussie, il est indispensable que vous vous posiez toutes les bonnes questions en amont. La première impression est cruciale, alors mettez toutes les chances de votre côté et sollicitez les services d’un traducteur qualifié et compétent.

La traduction de vos supports est un investissement, et non un coût.

Dans ce sens, la Société française des traducteurs (SFT) a élaboré un petit guide de l’acheteur très complet et informatif. Pour le consulter, veuillez cliquer ici.

La traduction de vos documents ne consiste pas uniquement à changer des mots d’une langue à une autre. Toute une stratégie doit être mise en place pour garantir une communication efficace, ciblée et adaptée à votre nouveau public. Que ce soit au niveau des slogans, des images ou du style de rédaction, vos documents doivent être soignés et refléter avec précision l’image de votre société. Cela exige une véritable collaboration entre le traducteur et l’entreprise qui s’ouvre à l’international.

Vous voulez vous donner une image internationale ? Bannissez l’approximation. Car dans de nombreuses cultures, les gens n’apprécient guère qu’on déforme leur langue. Charmant ? Non, ils trouvent ça méprisant.
 

Making Time for Professional Development

So, you’ve read the books, stocked up on office supplies, picked up your company name and figured out your branding image. You’ve even managed to find a few clients already. All good right? Well yes, but it’s not enough. It’s also crucial to keep on learning, especially if you’ve already chosen your areas of specialisation.

136000100566ey2An important part of an independent translator’s work is also to keep apprised of the latest news and trends in his/her line of work. For instance, I’ve come to mainly work in the following areas: business communication, PR & marketing content, as well as tourism-related projects. I truly love it because it allows me to embrace my creative side. But it also means I need to know what’s up in these industries in order to further my knowledge of the specific terminology, for instance.

The easiest way remains online resources. There are countless academic papers, press releases, articles, etc. on these topics. A couple of days ago, I finished reading a very interesting  paper entitled « Translating Tourist Texts – Domesticating, Foreignising or Neutralising Approach ». It was published in the Journal of Specialised Translation (available here)

I particulary appreciated the mention of these familiar strategies mentioned many times during my academic training. How wonderful when it’s finally all about real-life practice!

No matter the speciality you choose, you should always make sure that you never stop documenting yourself. Having glossaries to rely on is paramount to high quality translations.

For enhanced efficiency, familiarise yourself with CAT-tools, learn how to use terminology tools to optimise your memories, glossaries and other datas.

I once read that when you work as a translator, you get to learn something new every single day. You’ll soon find out how true that is.