Intelligence artificielle, traduction et postédition

artificial-intelligence-3382507_1920Le monde de la traduction est de plus en plus bouleversé par l’essor de l’intelligence artificielle, ce qui se traduit par le développement de la pratique de la postédition. Les algorithmes et les robots pourront-ils remplacer le traducteur humain ? Bien évidemment que non. Nous aurons toujours besoin de la réflexion humaine pour vérifier la qualité des contenus.

Mais si l’essor des technologies peut alléger la pénibilité de certains domaines ou certaines activités, qu’en est-il des professions dites de passion ? Le métier de traducteur peut-t-il rester attractif sur le plan intellectuel et financier ? « Back-translation » et correction d’erreurs de la machine seront-ils au menu du travail quotidien des futurs traducteurs ? Quand on voit que certains s’aventurent même à tenter de créer des robots écrivains ou peintres, il faut se poser la question de ce que l’on veut comme avenir : jusqu’où veut-on aller dans cette course effrénée ? Cherche-t-on à rendre l’humain obsolète ? Un auxiliaire des machines ?

Seul l’avenir nous dira si les traducteurs gagneront ou perdront en qualité de travail…

Voir : https://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/ecrivains-peintres-ou-musiciens-quand-les-robots-se-prennent-pour-des-artistes-785275.html

 

 

La traduction littéraire : Harry Potter

books-791923_1920Les romans Harry Potter de J.K. Rowling, véritables phénomènes de la littérature jeunesse, ont été traduits dans des dizaines de langues (80 langues d’après Wikipédia). Or, les traducteurs n’ont pas tous adopté les mêmes stratégies pour retranscrire l’univers riche et complexe créé par son auteure ; certains ayant préféré rester le plus proche possible des termes originaux, tandis que d’autres (en français par exemple) ont « inventé » des termes pour offrir une adaptation plus locale au public cible.

C’est un véritable cas d’école fascinant que l’on aborde logiquement en école de traduction. J’ai moi-même eu des cours sur ce thème à l’époque de mon double master en traduction à l’université Monash.

Envie d’en savoir plus ? Gulli s’en charge avec un entretien très intéressant !

Dans cette courte interview, le traducteur français, Jean-François Ménard nous livre ses secrets à propos des traductions des noms propres. Tiens, pourquoi a-t-il utiliser le mot « Moldu » pour désigner tous ceux qui n’étaient pas des sorciers ?

N’hésitez pas à consulter les autres vidéos publiées par la maison d’édition Gallimard sur sa chaîne YouTube :

Grand spécialiste de la littérature anglo-saxonne, Jean-François Ménard fut l’un des premiers lecteurs de « Harry Potter » à qui il a consacré 10 ans de sa vie. Il parle de son travail de traduction, de l’écriture de J. K. Rowling, de la destinée de cette œuvre littérairehors-norme, de la portée sociologique et transgénérationnelle de la saga, de l’influence de « Harry Potter » sur la création romanesque depuis.

La traduction, un vrai métier

youtuber-2838945_960_720

La traduction fait partie de ces métiers qui donnent l’impression d’être faciles. Il suffirait de parler une langue étrangère pour pouvoir s’improviser traducteur. Or, cette profession est ultra exigeante. Il faut faire preuve de minutie, de rigueur et de discipline pour fournir un texte de qualité dans sa langue maternelle. Et la qualité, ça prend du temps.

A l’ère du numérique, notre « société du dépêche-toi » réclame des résultats toujours plus rapides : rédiger une traduction de qualité relève parfois du défi. En 2017, Netflix avait lancé sa campagne de recrutement de traducteurs pour sous-titrer ses films et séries. La société avait même utilisé un titre ronflant très trumpien : « recruter les meilleurs traducteurs du monde ». Pourtant, ces dernières années, les articles et commentaires ont fleuri sur la toile pour signaler la piètre qualité de certains sous-titrages. La rapidité aurait parfois pris le dessus sur la qualité.

Voici un extrait de l’article du Point en date du 6 mai 2019 intitulé : « Pourquoi les sous-titres de Netflix frisent l’amateurisme » :

Il fallait aller très vite pour répondre à la demande. » « J’ai des traducteurs de l’ATAA qui ont fait le test et ont été recalés parce qu’ils étaient trop minutieux, donc trop lents »

Un résultat contre-productif qui doit nous interpeller. Pas uniquement dans le monde de la traduction. Doit-on accepter cette course effrénée et se contenter d’un travail bâclé ?

Dans le triangle Qualité – Coût – Délai, une combinaison n’existe tout simplement pas : rapide, qualitatif et pas cher.

Innovation technologique dans la traduction

desk-3139127_960_720

Il y a quinze jours, la radio Europe 1 parlait d’une nouvelle technologie dans le domaine de la traduction : des lunettes connectées pouvant traduire en direct jusqu’à 12 langues.

La vidéo est accessible ici : https://www.europe1.fr/technologies/ces-lunettes-pourraient-etre-le-futur-de-la-traduction-de-langues-etrangeres-en-direct-3925638

Elles seront d’abord vendues aux entreprises pour les conférences et pour les réunions internationales. Car ces lunettes restent toutefois beaucoup moins chères qu’un traducteur.

Mais qu’en est-il de la qualité de la traduction… ?

Nouvelle traduction d’une grande oeuvre littéraire

beverage-3157395_960_720

La traduction littéraire est très différente de la traduction technique, mais si vous vous intéressez au sujet en général, en tant que professionnel ou simple amateur de lecture, je viens de découvrir une nouvelle intéressante dans un article de la presse canadienne :

Une nouvelle traduction du célèbre livre Alice au pays des merveilles est disponible.

Plus d’informations ici : https://www.lhebdojournal.com/une-traduction-d-alice-au-pays-des-merveilles-signee-par-une-trifluvienne/

 

[Event] FIT2017 World Congress in Brisbane, Australia

The XXI FIT World Congress will be held in Brisbane, Australia in August 2017. For its  newest edition, the triennal flagship event will be hosted by AUSIT (Australian Institute of Interpreters and Translators). It was previously held in Shanghai (2008), San Francisco (2011) and Berlin (2014).

The broad theme is « Disruption and diversification » and will tackle the various technological challenges faced by language professionnels around the world.

To view the complete list of subthemes, please visit http://www.fit2017.org (Section Call for Papers).

Also, on a more personal note, I’m proud to say that I had the opportunity to translate the website into French. So, don’t hesitate to click on « Français » located on the Homepage.

The FIT2017 committee is also very active on social media. All information is made available both in English and French on the Facebook page dedicated to FIT2017. Click here to know more: https://www.facebook.com/FIT2017Congress/

 

Le métier de traducteur juridique

Vous recherchez un professionnel de la traduction pour prendre en charge vos documents de nature juridique ?

Le Village de la Justice a publié un article qui pourra vous intéresser:

http://www.village-justice.com/articles/traduction-juridique-enjeu,9051.html

Voici un point à retenir:

Traduire un contrat anglais en français implique de passer du droit anglo-saxon au droit romain, et consiste à faire coïncider les principes des deux systèmes, parfois éloignés.

Atouts indispensables :

Connaissances techniques et pointues

Maîtrise des langues concernées (texte source et texte cible)

Compétences rédactionnelles de haut niveau